Pour bien conseiller il faut déjà apprendre à analyser…

Demander des conseils pour éduquer son chien c’est bien, mais n’oubliez jamais que pour bien conseiller une analyse global du chien et de son environnement est indispensable.

C’est vrai, des trucs et astuces pour des problèmes variés, j’en ai à la pelle, mais ce n’est pas çà l’éducation canine (sinon il suffirai de regarder tout les tuto sur YouTube pour être un pro de l’éducation).

Prenons un exemple fréquent: mon chien est destructeur, que dois-je faire?

Pour répondre à cette problématique, il faut déjà se poser la question pourquoi le chien détruit? Dans quelles circonstances?A quelle fréquence? Quel type de destructions? Ces besoins en activité physique et mentale sont-il suffisamment comblés?  ….

  • Lors d’un bilan, je questionne le propriétaire et analyse le comportement du chien et son environnement pendant près d’une heure pour être la plus précise et juste possible dans les conseils que je pourrai donner.

Les destructions peuvent être dû à de nombreux facteurs: anxiété de séparation, excitation, ennuie, …

  • Mon objectif est de résoudre LA CAUSE et non simplement le symptôme.

Dans l’exemple précédent, le travail sera très différent en fonction de la cause.

  • Puis il y a l’individu a prendre en considération. Chaque chien est différents, une solution qui a pu être très efficace sur un individu peut être inutile voir néfaste pour un autre.

Les exercices devront être adaptés à votre chien et modelés en fonction des résultats observés.

  • Pour finir il y a le binôme à prendre en compte, la relation entre le chien et son maître. Changer le comportement de son chien demande souvent de changer ces habitudes afin de répondre à ces besoins et s’investir dans son éducation. Vous avez choisi votre chien, c’est à vous d’être un bon maître pour lui, c’est pourquoi il est nécessaire de faire le bon choix dès le départ (voir l’article Éviter l’erreur de casting). La majorité des troubles du comportement apparaissent lorsque les besoins du chiens ne sont pas comblés.

 

Ce petit article pour vous faire réalisé que lorsqu’on souhaite amélioré un comportement « indésirable », il ne faut pas traiter que le « symptôme » mais bien l’individu dans sa globalité. Il faut être prêt à se remettre en cause pour le bien-être du chien.

Lorsque l’on me contact par message en me demandant des conseils, je peux vous proposer des « astuces », mais pas vous apporter une véritable aide. Il ne faut pas voir là de la mauvaise volonté de ma part 😉