Les questions à se poser avant d’adopter un animal.

Adopter un animal doit être un acte réfléchi, pour vous aider voici les principales questions à se poser pour valider votre choix d’adoption.

kitten-1154693_960_720

Quel est mon style de vie ?

Votre style de vie a un impact primordial dans le choix d’un animal: un animal demande du temps, serez-vous prêt a lui en accorder suffisamment?
Est-ce bien raisonnable de vouloir adopter un chien si vous passez énormément de temps au travail, que vous partez souvent en déplacement ou au contraire, si vous êtes très casanier et que les balades quotidiennes seront pour vous une grosse contrainte?

Même pour les espèces nécessitant une disponibilité moins importante, le temps qu’il faudra leur consacrer n’est pas négligeable: distribution de la nourriture, entretien de la litière, soins (entretien des poils, des griffes,…), surplus de ménage engendré par la présence de l’animal,…

La possession d’un animal complique l’organisation de vos vacances. Si vous faite le choix de partir avec votre animal,  l’hébergement (adapté et acceptant la présence d’animaux) et le transport (animal malade dans les transports, cage de transport adapté) peuvent se révéler difficile a organiser et entrainer des surcoûts. De plus, les vacances peuvent se révéler une grosse source de stress pour l’animal, notamment les chats qui sont des animaux territoriaux et qui se familiarise moins facilement aux nouveaux environnements. Il peut donc se révéler préférable de faire garder son animal: par de la famille, amis ou par un professionnel.

Suis-je prêt a m’engager sur du long terme ?

Adopter un animal c’est s’engager sur du long termes (en moyenne: 3 ans pour un rat, 8 ans pour un lapin nain, 10 ans pour un canari,12 ans pour un chien, 15 ans pour un chat, 50 ans pour une tortue…). C’est pourquoi il est important que cette décision soit réfléchi (adapté à vos projets de vie à court et long termes) et accepté par l’ensemble du foyer.

Ai-je les moyens financier de prendre en charge un animal ?

Un animal a un coût qui peut très vite devenir non négligeable : l’achat, la nourriture, les accessoires, l’identification, les soins vétérinaires, le toilettage… avant l’adoption d’un animal il faut s’assurer pouvoir assumer ces dépenses mais également les imprévus (un animal sensible qui nécessite une alimentation spéciale, un accident ou une maladie qui induit des frais vétérinaire supplémentaire…).

Une alimentation de bonne qualité est indispensable afin d’assurer la bonne santé de votre animal et prévenir certains problèmes de santé. Adhérer a une mutuelle peut également être une solution pour maitriser les dépenses imprévus: une cotisation mensuelle mais en cas de frais vétérinaire important ceux-ci sont remboursés.

Pourrez-vous lui assurer un environnement idéal?

Chaque espèce, chaque race a des besoins spécifiques. Aurez-vous la possibilité de répondre a ces besoins? Pourrez-vous aménager un espace au calme pour votre animal?

Certaines espèces sont des espèces sociales et supporte très mal la solitude (notamment les rongeurs, certains oiseaux, certaines races de chien dits chiens de meute…), il est donc préférable de ne pas les isoler.

Lorsque l’animal est seul, l’apport d’enrichissement dans son milieu est indispensable pour lui permettre de s’occuper durant la journée: jeu, matériel de nidification, recherche de nourriture, musique,…

L’environnement de votre animal devra être sécurisé (accès aux extérieurs clôturés, ne donnant pas sur une route passante, câble électrique sécurisé,…), et adapté au besoin physiologique de l’animal. Pour cela il est indispensable de bien se renseigner sur l’espèce désirée: certains NAC ont des besoins très spécifiques de température et d’hygrométrie ce qui demande du matériel spécifique coûteux et volumineux (vivarium, lampe chauffante,…).

Si votre décision d’adopter un animal se révèle un choix cohérent et réfléchi, il vous reste a déterminer l’espèce, la race et l’individu qui correspondra le mieux a vos habitudes et votre  caractère.