Solitude: comment aider son chien à la gérer au mieux?

Quelque soit votre situation, votre chien devra apprendre à rester seul, c’est essentiel pour son équilibre. Il est donc indispensable de l’aider à gérer au mieux la solitude en suivant les 3 règles détaillées ci-dessous:

  • Apprendre à votre chien la solitude de façon progressive.
  • Mettre à disposition des distractions
  • Offrir à son chien assez d’activité physique et mental pour son équilibre.

Apprendre la solitude à son chien

Comme tout apprentissage, l’apprentissage de la solitude doit se faire de façon progressive. Avant de pouvoir laisser son chien seul plusieurs heures d’affilées, il faut le préparer. L’idéal serai donc de prévoir quelques jours de vacances à l’arrivée de votre chien. Dés son arrivé à la maison, commencer l’apprentissage de la solitude en respectant les règles suivantes: 

Travailler le détachement

A l’arrivée du chien, on a tendance à passer beaucoup de temps avec lui, ce qui créer un attachement. L’attachement est essentiel,  mais on il est également essentiel de lui apprendre le détachement, pour son équilibre. Pour ce faire, il ne faut pas répondre systématiquement aux demandes d’interaction de votre chien, il faut savoir l’ignorer, ne pas le laisser vous suivre dans toute les pièces de la maison,… Ainsi le chien va apprendre à s’occuper seul, en votre présence. Cela est indispensable pour lui apprendre gérer la solitude.

S’absenter de façon progressive

Avant de vous retrouver dans l’obligation de laisser votre chien seul pendant des heures, apprenez lui la solitude petit à petit. Commencez à le laisser seul 30 secondes puis 5, 10, 20, 30 minutes puis 1heure … N’augmentez la durée de vos absences que si votre chien est à l’aise.

Éviter au maximum de créer des rituels de départ

Pour le chien, c’est le moment de votre départ qui peut générer le plus de stress. Ce moment doit être le plus normal possible: dire au revoir à son chien peut fortement augmenter son anxiété. Au contraire, quelques dizaines de minutes avant de partir, ignorez le. Ainsi, il trouvera une occupation et votre départ sera moins brutal. Vous pouvez également observer votre chien pour détecter ce qui est générateur de stress pour lui. Ainsi vous pourrez faire une désensibilisation: votre chien commence à stresser dés que vous prenez votre sac à main? Prenez votre sac à main sans quitter la maison ou pour des absences.  Travailler cela jusqu’à ce qu’il ne réagisse plus à la stimulation qui était génératrice de stress

Lors de votre retour ignorez votre chien

Lorsque vous rentrez chez vous, ne vous précipitez pas pour caresser votre chien. Ignorez-le quelques minutes, le temps de poser vos affaires…Votre absence doit être quelque chose de normal, votre retour doit donc l’être tout autant.

Offrir à son chien de la distraction pour l’occuper pendant vos absences

Offrir une occupation à votre chien le détournera de votre absence. Comme dis précédemment, c’est souvent le moment du départ qui est générateur de stress. S’éclipser pendant que le chien est occupé peut l’aider à mieux gérer la solitude. Pour cela de nombreuses solutions sont possible:

Enrichir son milieu

Pour détourner son attention de votre départ, vous pouvez lui donner sa gamelle au moment de partir. Pour l’occuper plus longtemps, vous pouvez aussi utiliser sa ration en l’éparpillant (dans le gazon ou dans un tapis de fouille) ou en la mettant dans un jouet distributeur comme le PIPOLINO. Les jouets de type Kong à fourrés sont aussi très intéressant pour votre chien. Vous pouvez également lui laisser à disposition des jouets classiques (balle, corde,…). Pour que votre chien s’intéresse à ces jouets, ne lui laissez pas à disposition tout le temps. Vous pouvez également laisser la radio ou la télévision allumé pour simuler une présence.

Les appareils connectés pour rester en contact avec son chien

 Il y a de plus en plus d’outils connectés qui propose une solution pour les propriétaires de chien qui souhaite pouvoir interagir avec eux à distance. Le Furbo qui permet d’entendre, de voir son chien mais aussi de pouvoir lui parler et lui envoyer des friandises, idéal pour faire une petite séance d’éducation à distance, pendant sa pause déjeuné. Je vais bientôt le recevoir pour pouvoir vous en faire un test complet, mais si vous êtes intéressé, c’est le moment (il est en promotion jusqu’à Noël, à seulement 139€).

Offrir à son chien assez d’activité

Pour que votre chien gère au mieux les périodes de solitudes, il est essentiel que vous répondiez à ces besoins, notamment ces besoins de présences social et d’activité. Il faut donc lui offrir suffisamment de dépense physique et mental (balade, jeux, exercices,…). Il est essentiel de prendre en considération les besoins spécifiques de votre chien (liés à sa race mais aussi à son caractère).  Si vous n’avez pas encore de chien et que vous souhaitez en adopter un, analysez vos habitudes pour choisir un chien qui pourra vous correspondre (voir l’article: Éviter l’erreur de casting). Si vous devez vous absenter une journée entière, il peut être intéressant de demander à des amis, de la famille ou un pet-sitter d’offrir une balade à votre chien au milieu de la journée.


En conclusion:

Pour permettre à votre chien de gérer au mieux la solitude, il faut l’habituer de façon progressive et ne pas créer de rituels. Ne pas hésiter à lui proposer des occupations pendant vos absences et lui offrir assez d’activité le reste du temps. Si votre chien est de nature anxieuse, il existe des solutions naturels qui peuvent l’aider à gérer son stress: les diffuseurs de phéromone comme le collier Adaptil ou les fleurs de Bach. La mise en place d’une cage peut également être réconfortant pour les chiens anxieux (mais cela fera l’objet d’un futur article).  Si malgré tout ces conseils, votre chien ne supporte pas la solitude, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui pourra vous donner des conseils personnalisés.

N’hésitez pas à partager vos expériences ou à me poser vos questions dans l’espace commentaire 😉