La toux du chenil

.

La toux de chenil, également appelée trachéobronchite infectieuse ou trachéobronchite contagieuse, est une maladie canine extrêmement contagieuse caractérisée par une inflammation de la partie supérieure de l’appareil respiratoire ayant des répercussions sur l’état général. Elle peut être causée par une variété de virus et de bactéries, isolés ou associés. Elle est fréquemment observée en collectivité (pension canine, élevage, …) et est très contagieuse.

Les symptômes

La toux du chenil est caractérisée par l’apparition soudaine d’une toux rauque et sèche, persistante, sous forme de crises récurrentes et d’un écoulement nasal associé. Un chien qui tousse peut être gêné et se fatiguer. Elle peut également déclencher des régurgitations. D’autres symptômes respiratoires comme des éternuements ou des difficultés respiratoires peuvent être constatés.

Les symptômes respiratoires peuvent durer entre quelques jours à quelques semaines.

Dans certains cas une atteinte sévère de l’état général peut apparaître avec de l’anorexie, de la fièvre et un abattement marqué. Une pneumonie (infection des poumons) peut compliquer la toux de chenil. La toux du chenil peut se révéler fatal dans de rares cas. En cas de doute consulter votre vétérinaire.

Causes de la toux du chenil

La toux du chenil est une affection très contagieuse (même des jours ou des semaines après que les symptômes aient disparu) qui se transmet par voie aérienne, à partir des aérosols produits par les chiens toussant ou éternuant, ou à partir d’un contact direct avec un animal malade.

La toux du chenil est souvent une co-infection à une bactérie appelée Bordetella bronchiseptica et à divers virus respiratoires : en particulier le Parainfluenza canin et l’adenovirus canin de type 2.

D’autres agents pathogènes peuvent contaminer le chien lorsqu’une infection primaire aux agents cités précédemment s’est installée. Il s’agit de bactéries comme le Mycoplame ou des Pasteurelles ainsi que des virus comme le Coronavirus respiratoire. Ainsi la toux du chenil est une maladie causée par de nombreux agents infectieux respiratoires.

Prévention: la vaccination

Il existe plusieurs vaccins mais aucun ne protège contre l’ensemble des agents principaux.

La vaccination des chiens contre le virus Parainfluenza est inclus dans la vaccination par injection de base du chien. Elle est associée à la vaccination contre la parvovirose et la maladie de carré (désigné par les lettres Pi). La vaccination sera commencée dès que possible chez le jeune chien.

Pour les chiens étant susceptible de se trouver en collectivité (éducation canine, pension, parc à chien, exposition canine,…), il est fortement recommandé (et généralement obligatoire) d’utiliser un vaccin complémentaire contre la toux du chenil. La vaccination se fait alors par voie intranasale (KC) ou sous-cutanée (Pneumodog / BB). Il protège contre Bordetella bronchiseptica et le virus Parainfluenza.

Malgré la vaccination les chiens sont susceptibles d’être contaminés par la maladie mais en général l’affection est nettement moins marquée.

 

Même si les vaccins ne garantissent pas une protection infaillible, il est indispensable de vacciner son chien. La vaccination permet de protéger le chien mais aussi limiter la propagation de la maladie à des individus plus fragiles.

Si vous voulez vous assurer que votre chien est bien protégé contre la toux du chenil, n’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.